Ligne dégradée

Paccard et alentours

VIE QUOTIDIENNE | PUBLIÉ LE 25 MARS 2021
actu-paccard-peinture

La circulation est revenue à la normale sur l’avenue Paccard. Pour une question de sécurité, l’organisation mise en place sur la rue du Gabion et l’école élémentaire Les Glycines est maintenue.

Les travaux sont achevés sur l’avenue Paccard, depuis la RD1082 jusqu’à la rue Montesquieu. Les déviations et autres détours ne sont plus qu’un lointain souvenir ! Outre les travaux de mise en séparatif des réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales, ce chantier a également permis de mettre en conformité des regards de comptage avec la pose des nouveaux compteurs d’eau équipés de systèmes de radio-relève. La conduite d’eau potable a été renouvelée et l’entreprise OI a profité des travaux pour changer sa canalisation d’eau. Le coût total de ce chantier, d’un montant de 880 000€ TTC, a bénéficié de la subvention de l’Agence de l’eau Loire Bretagne à hauteur de 50% pour la partie assainissement.

La deuxième portion de la rue Paccard, depuis la rue Montesquieu jusqu’au rond-point de Neu-Isenburg, fera l’objet des mêmes travaux à l’automne 2022, pour cinq mois. Le Département se chargera ensuite de réaliser l’enrobé sur cette route départementale.

Pendant le chantier, l’entrée des élèves de l’école élémentaire Les Glycines était déportée vers l’arrière de l’établissement. Les travaux ont permis de démontrer le caractère plus sécuritaire de cette organisation : il a donc été décidé de maintenir l’entrée et la sortie des enfants sur l’allée Constance Besson.

Il en va de même pour la rue du Gabion, où deux immeubles sont en cours de construction : afin d’assurer la sécurité des automobilistes et des piétons pendant le chantier, la voie reste à sens unique, dans le sens descendant. La démolition d’une maison par l’un des promoteurs permettra ensuite à la Ville de Veauche d’élargir la voie et d’aménager un trottoir, pour mettre fin à ce goulot d’étranglement qui nuit à la fluidité de la circulation à double sens et à la sécurité des usagers.

Enfin, l’ancien local du Club des Jeunes, accolé au gymnase Santoire, sera désamianté début avril avant d’être démoli pendant les vacances de Pâques. Question de sécurité, encore et toujours, non seulement en raison de l’amiante qui gangrène ce bâtiment, mais aussi en raison des problèmes d’incivilités facilitées par l’enclavement de la structure. L’espace laissé libre sera mis à niveau pour pouvoir accueillir de nouvelles places de stationnement et ainsi proposer un espace parfaitement aéré.


Retour à Veauche en action