Ligne dégradée

La chasse aux eaux parasites

VIE QUOTIDIENNE | PUBLIÉ LE 21 NOV 2017
Sans titre-1

Afin de limiter le volume d’eau qui transite jusqu’à la station d’épuration, la Ville de Veauche effectue des travaux pour diminuer l’infiltration des eaux claires parasites. Explications.

L’intitulé « eaux claires parasites permanentes » désigne de façon un peu barbare l’eau provenant essentiellement de drainage ou de nappes et qui s’infiltre dans le réseau d’assainissement alors qu’il n’est pas conçu pour les recevoir. La chasse est ouverte !

Le remplacement d’une partie du réseau d’assainissement a commencé sur les chemins des Granges et des Favots, sur près de 500 mètres. Vétuste, il bénéficiera d’une canalisation flambant neuve au premier trimestre 2018. Le même remède sera utilisé rue des Métiers.

Rue du Volvon, la technique du « chemisage »  consistera à plaquer de la fibre de verre et de la résine à l’intérieur du réseau pour l’étanchéifier. Dans le lotissement Le Petit Volvon, remplacement de tronçons et chemisage permettront aussi de réduire ces eaux parasites.

Avec cette première phase de travaux, pas moins de 156 m3/jour d’eaux claires parasites permanentes seront éliminés.

Parallèlement à ces chantiers, la Ville de Veauche fait actuellement procéder à l’étanchéification de 18 regards aux quatre coins de la commune.

 

 


Retour à Veauche en action