Ligne de séparation

Histoire et personnalités

Velchia

Au Moyen-Age

La ville apparaît d’abord sous le nom de "Velchia".

Au Moyen-Age, la ville apparaît d’abord sous le nom de "Velchia". Au XVIème siècle, Velchia devient Veauche avec l’usage du Français comme langue officielle sur tout le territoire. L’origine de la commune contribue à l’existence d’une voie de communication antique allant de Feurs à Saint-Rambert. 

Croix Saint Jacques

La ville aux 14 croix

Veauche, sur le chemin de Saint Jacques...

L’apparition des croix remonte au Moyen-Age ; elles servaient de « panneaux indicateurs » pour les pèlerins marchant jusqu’à Compostelle.

14, c’est le nombre des stations du chemin de croix chrétien, qui constituent un « chemin de croix » grandeur nature. Trois des plus vieux chemins de la ville sont d'ailleurs balisés.

Eglise Bourg

Le Bourg

Situé sur une très ancienne voie de communication allant de Feurs à Saint-Rambert, Veauche n'était qu'un petit village de quelques centaines d'habitants au Moyen Age.

Les maisons se sont construites en haut de la balme (petite falaise de terre); autour d'une église datant du dixième siècle pour sa partie la plus ancienne. L'activité principale y a longtemps été l'agriculture aux alentours d'un château dont les premiers témoignages dateraient de la seconde moitié du treizième siècle.

 

Rond point des verriers

La Cité

En 1883, la Verrerie est créée afin de fabriquer les bouteilles pour le conditionnement de l’eau de la source Badoit à Saint-Galmier (elles arrivaient jusqu’alors de Rive de Gier). Une cité ouvrière voit le jour à proximité de l’usine. « Le village des verriers » comptait alors 28 maisons, un foyer des travailleurs, une école primaire, des équipements sportifs…

Aujourd'hui, la Verrerie fait partie du paysage veauchois, elle est notre histoire. Devenue OI Manufacturing, elle est spécialisée dans la fabrication de bouteilles haut de gamme pour lesquelles elle est internationalement renommée.

A savoir : la Verrerie est symbolisée par le rond-point des Verriers à l’entrée de la Cité Saint-Laurent.

Geoffroy Guichard

L'ascension de Geoffroy Guichard

C'est à Veauche, que Geoffroy Guichard (1867-1940), entrepreneur français de renom, a ouvert sa première succursale Casino. Le groupe Casino compte aujourd'hui 12 000 magasins dans le monde entier.

- 1901 : crée la marque Casino

- 1920 : crée l'Association Sportive Casino qui deviendra l’ASSE en 1933

- 1923 : est promu Officier de la Légion d'honneur

- 1931 : inauguration du stade de football auquel son nom fut donné : le désormais célèbre Chaudron

- 2010 : Casino compte 300 000 collaborateurs dans le monde et 40 milliards d’euros de chiffre d'affaire.

 

Natif de Feurs, et bien que propriétaire avec sa femme de sa première épicerie à Saint Etienne en 1892, c'est à Veauche que Geoffroy Guichard ouvre, avec son beau-père, Monsieur Perrachon la première succursale de Casino en 1898 (établissements Guichard-Perrachon). Cette même année marque la fondation de l'enseigne du groupe, conservant ainsi la mémoire du lieu de la première épicerie : les locaux d'un ancien casino, situé rue Michel Rondet à Saint Etienne.

Aujourd'hui encore, les locaux situés au 26 Avenue Irénée Laurent abritent un magasin Petit Casino.

Antoine Guichard

La trajectoire d'Antoine Guichard

Débutant au bas de l'échelle dans l’entreprise familiale, Antoine Guichard (1926-2013) gravira les échelons pour devenir un patron réformateur en conduisant différentes rénovations...

- 1949 : entre chez Casino

- 1966 : intègre les instances dirigeantes comme associé-gérant jusqu'en 1993

- 1994-1996 : Président du directoire, puis Président du Conseil de Surveillance du Groupe

- 1997-2007 : Président de la Fondation Agir Contre l’Exclusion ( FACE)

 

Petit fils de Geoffroy Guichard, fondateur des établissements Casino. Débutant au bas de l'échelle dans l’entreprise familiale, il gravira les échelons pour devenir un patron réformateur en conduisant différentes rénovations (statuts, stratégie commerciale, croissance externe, internationalisation) ; permettant au groupe Casino de se moderniser et de devenir une entreprise multinationale.

En 2014, le Conseil Général de la Loire décide de rendre hommage aux valeurs humanistes et à la vision sociale que « Monsieur Antoine » a toujours eu dans ses fonctions, en donnant son nom au collège de Veauche, sa commune de toujours.

Francoise Heritier

Le parcours de Françoise Héritier

Françoise Héritier (née en 1933) est une anthropologue de renom et une ethnologue française de premier plan.

- 1967-1982 : maître de recherche au CNRS

- 1982-1998 : titulaire de la Chaire d’Etude comparée des sociétés africaines au Collège de France (suite à Lévi-Strauss) et Directrice du Laboratoire d’anthropologie sociale

- 1984-1995 : Présidente du Conseil national du Sida

- 2011 : reçoit la grand'croix de l'Ordre National du mérite

- 2014 : est élévée au rang de Grand officier de la Légion d’honneur

 

Née le 15 novembre 1933 à Veauche, Françoise Héritier est une célèbre anthropologue et ethnologue française.

Spécialiste des questions touchant à la parenté, au mariage, à la famille, au rapport de sexe et de genre, son champ de recherche s’est porté sur l’étude des fondements universels de la domination masculine.

Auteur de diverses publications et de plusieurs ouvrages, ses travaux sur la parenté ont nourri la réflexion sur l’accouchement sous X, l’adoption et la procréation médicalement assistée.

Militante féministe, elle est membre d'honneur de l'association Femmes et Sciences depuis sa création en 2000 et fait partie des personnalités à l'origine de la création de la chaîne de télévision Arte.

Roger Riviere

Le palmarès de Roger Rivière

Roger Rivière (1936-1976) est un célèbre cycliste français, devenu professionnel en 1957.

- 1957 et 1958 : recordman du monde de l'heure 

- 1957, 1958 et 1959 : champion du monde de poursuite 

- 1959 : 4ème du Tour de France et vainqueur de 5 étapes; 6ème du Tour d'Espagne et vainqueur de 2 étapes

 

Roger Rivière court son premier Tour de France en 1959, opposé aux autres leaders de l'équipe de France : Louison Bobet, Jacques Anquetil et Raphael Geminiani. Il termine 4ème juste derrière Jacques Anquetil qu'il a dominé dans 2 des contre-la-montre.

En 1960, le Tour lui est destiné mais il perd le contrôle de son vélo et fait une chute de 15 mètres au sommet du col de Perjuret qui l'empêchera de remonter sur un vélo en compétition.

Habitant de la commune , Roger Rivière s’y est même marié. Une rue porte aujourd'hui son nom .

Robert Salen

La carrière de Robert Salen

Robert Salen (1935-2012) est un footballeur professionnel de renom.

- 1964 Champion de France avec l’ASSE

- 10 sélections en International Amateur

- 160 matches de D1 et 28 buts marqués

 

Issu de l’Etoile Sportive de Veauche, Robert Salen présente la particularité d'avoir porté les maillots des deux grands clubs Rhône-Alpins : celui de l’Olympique Lyonnais, pendant 7 saisons et celui de l’Association Sportive de Saint Etienne de 1963 à 1966.

Sous les ordres de Jean Snella, il évoluera entre autres, aux côtés des Robert Herbin, Aimé Jacquet, Rachid Mekloufi. Il poursuivra ensuite sa carrière à Béziers et à Moulins. Inconditionnel veauchois, c’est tout près de la Cité Saint Laurent qu’il s’installera après sa carrière sportive.

Retour à Veauche