Ligne de séparation

Monuments

eglise_bourg_clocher-veauche

L'église Saint Pancrace (bourg)

Un bras reliquaire de Saint Pancrace est conservé dans l’église, d’où l’origine de son nom.

En 1379, le prieuré de Veauche est signalé en ruines à l’issue de la guerre de cent ans. Il est supprimé en 1457 en même temps que celui de Chamboeuf.

Jusqu'au 18ème siècle, le territoire de la paroisse de Veauche comprenait aussi Veauchette.

eglise_saint_laurent-veauche

L'église Saint-Laurent

Sa construction de style néo-gothique en briques rouges date de 1885, en même temps que la fondation de l’usine des verriers.

Débutée en 1885, la construction de l’église s’achève deux ans plus tard. Construite en briques rouges, l’archange Saint-Michel situé entre ses 2 clochés veille majestueusement sur la ville.

La paroisse fut appelée Saint Laurent en l'honneur au Patron des verriers.

la_chana-veauche

Les reliques de Saint-Pancrace et la légende de l'eau miraculeuse

Le culte de Saint-Pancrace apparaît à Veauche au XVème siècle.

Ses reliques sont placées dans un bras en argent. Chef d'oeuvre de l'art religieux et classé monument historique, il est aussi le seul au monde à avoir le poing fermé avec celui de la cathédrale de Dublin, en Irlande. Il a trôné pendant des siècles dans la nef gauche de l'église mais fût volé en plein jour le 2 août 1978.

La présence des reliques fait naître un important pèlerinage local. Et la Chana, source d'eau vive jaillissant d'un bloc de pierre est intimement liée à son histoire. Saint Pancrace a été transformé par le langage populaire en Saint Crampace et la croyance fit alors de cette source une eau thérapeutique capable de guérir tous les maux! Le pèlerinage fût stoppé au XIXème siècle mais les traditions et les croyances persistèrent pendant de nombreuses années.

IMG_5417

Monuments aux morts

Veauche possède deux monuments aux morts, celui du bourg et celui de la cité Saint-Laurent

Le monuments aux morts du bourg est édifié en 1919 grâce à une souscription. Il possède la forme d’un obélisque surmonté du coq gaulois. A noter qu'une palme en bronze est fixée devant la croix, de façon à la dissimuler partiellement.

Le monument de le Cité est un monument commémoratif des employés de la verrerie de Veauche incluant la sculpture d'une figurine féminine représentant une infirmière et la sculpture d'un poilu mourant dans les bras d'une femme en deuil.

Retour à Patrimoine